Les Allemands préfèrent se moquer des Hollandais plutôt que des Polonais

Les Allemands préfèrent se moquer des Hollandais plutôt que des Polonais

Les Allemands aiment se moquer de leurs voisins, mais ils sont plus susceptibles de se moquer des Hollandais que des Polonais – déclare l'artiste allemand Achim Hagemann dans une interview, fondateur d'un groupe de musique et de cabaret “Popolskis”. Équipe, de plus en plus populaire en Allemagne, crée un groupe de musiciens allemands, qui a joué la famille fictive drôle Popolski de Zabrze, qui se considère comme les inventeurs de la musique POP et l'auteur des plus grands succès du siècle dernier. Hagemann, originaire de la Ruhr, alias Paweł Popolski trahit, qu'en créant une équipe, Il n'allait pas du tout se moquer des Polonais. Contraire: il voulait aider à briser les stéréotypes négatifs prévalant en Allemagne sur les Polonais. Quelques jours après une soirée à Cologne, quand j'ai bu toute une mer de vodka avec mes amis polonais, j'ai eu une idée, écrire une histoire sur un grand-père polonais de Zabrze, qui, en génie inconnu du siècle, a inventé la musique POP. Mon ami à l'époque était polonais. Elle vient de Zabrze – dit Hagemann. – Les Allemands qualifient toujours les Polonais de voleurs de voitures. C'est le stéréotype le plus courant sur cette nation.

Je reconnaissais, qu'il serait amusant de créer une histoire qui renverse ce stéréotype et montre les Polonais comme ces, qui ont été volés – il ajoute. C'est ainsi que l'histoire de grand-père Popolski a été créée, lequel 22 marque 1908 r. a inventé la musique POP. Ce jour-là, lors d'une fête paroissiale à Pyskowice, il a bu 22 verres de vodka pour la santé de la Vierge Marie, et après avoir joué, il a écrit une chanson, considéré par la famille Popolski comme la mère de tous les tubes, titré: “Hé bien, bien, dralla”.

Au cours de sa vie, mon grand-père a écrit 128 mille coups, quels artistes malhonnêtes se sont répandus dans le monde entier alors que leurs chansons. Les descendants du grand-père Popolski vivent dans un immeuble à Zabrze, où ils enregistrent des clips vidéo, vêtus de costumes un peu ringards et de coiffures démodées. Sur la pochette du dernier album “Vivre à Zabrze” Il y a un drapeau polonais miniature coincé dans un concombre mariné. Les Popolscy boivent aussi de la vodka sans modération. Tout le monde n'aime pas cette image.

Des commentaires critiques sont apparus il y a quelques semaines dans la presse polonaise. – Nous avons été un peu surpris par ces réactions négatives. Nous travaillons avec plusieurs Polonais, qui a soutenu notre projet dès le début, ils aident à écrire des textes et participent à notre émission de télévision. Nous esperons, qu'au fil du temps, des amis de la famille Popolski viendront également en Pologne – évalué Hagemann. Ajoutée, que l'équipe montre les Polonais comme créatifs, les gens profitent de leur vie, qui, grâce à l'improvisation et à la débrouillardise, peut le faire, pour lesquels d'autres ont besoin d'une énorme quantité de ressources techniques.

Dans l'un des sketchs qu'ils racontent, par exemple. “l'histoire vraie du premier atterrissage humain sur la lune”: Grand-père Popolski a construit lui-même une fusée spatiale et était sur la Lune une demi-heure plus tôt que les Américains. – Le public se moque ensuite des Américains bien-pensants, et non des Polonais, qui gagnent le combat inégal – a expliqué l'artiste. Cependant, il a admis, que l'équipe utilise également des stéréotypes.

– C'est un projet de comédie, pas un documentaire. La comédie perdure dans l'exagération – ajoutée. – Cependant, nous prenons au sérieux les critiques de la Pologne. Dans les programmes suivants, nous réduirons considérablement la consommation de vodka. Nous sommes définitivement allés trop loin avec ça – il a promis. À la fin de l'année dernière, la Popolscy a accueilli une série de programmes de divertissement sur les chaînes de télévision régionales.

Leur émission sur WDR TV a été nominée pour la télévision. Adolfa Grimme, et le calendrier des concerts est rempli pour les deux prochaines années. La famille Popolski a sorti deux albums: “bien” je “Vivre à Zabrze”. – Nous aimerions jouer lors d'un concert en Pologne. Pour l'instant, nous essayons d'améliorer notre connaissance de la langue polonaise – ajouté Hagemann.